Rénovation de la fontaine Saint-Maimboeuf

Publié le par Mairie Dampierre sur Linotte

Rénovation de la fontaine Saint-Maimboeuf

La commune de Dampierre-sur-Linotte prépare une opération de rénovation d'envergure de la fontaine Saint-Maimboeuf et du pont.

Les gens qui le désirent pourront appuyer ce projet via la collecte de dons organisée par la Fondation du Patrimoine. Cette collecte sera ouverte début 2023, lorsque l'ensemble des marchés auront été passés.

Si vous souhaitez être informés du démarrage de cette collecte, envoyez vos coordonnées à mairiedampierresurlinotte@wanadoo.fr ou appelez le 06 36 48 38 03.

Nous vous remercions d'ores et déjà de votre soutien !

Rénovation de la fontaine Saint-Maimboeuf

Le lieu et son histoire

La fontaine et le pont Saint-Maimboeuf ont été reconstruits par l’architecte Jean-Baptiste Pambet d’après un devis du 16 juillet 1831. Les travaux sont confiés à Claude-François Sandos de Besnans qui prend comme associé François Jeanmeur également de Besnans, par adjudication en date du 23 novembre 1831.

La source est captée dans un édicule qui, avec trois baies droites en façade et deux de chaque côté, une forte plate-bande aux moulures finement taillées et un toit de larges écailles de pierre, représente la forme le plus monumentale de ces édifices que Pambet a construits en grand nombre. Les baies de côté de l’édicule de source sont murées. Le récipient de source fut modifié en 1844 selon les plans des architectes Lebeuffe et Renahy du 1er août 1843, qui aménagèrent à son issue deux petits puisoirs en forme d’entonnoir.

Le lavoir de deux bassins à galerie centrale, encadré par deux abreuvoirs, fut construit sur un socle de béton armé par un « grillage » de bois. Il reçut une couverture (1 800 francs, devis supplémentaire du 5 septembre 1831) que l’architecte Pambet avait prévu de faire porter par dix colonnes de fonte, dont une partie subsiste. Une carte postale laisse penser qu’elles alternaient avec des colonnes de bois remplacées aujourd’hui par des piliers de briques. La structure du lavoir fut aussi modifiée en 1844, par la construction d’un bassin central unique, encadré par deux galeries pour éviter que le bétail accède vers les laveuses (plan du 1er août 1843). La couverture d’origine en tuiles plates, avec faîte et arêtiers de fer blanc, fut remplacée par de la tuile en 1994.

 

 

Rénovation de la fontaine Saint-Maimboeuf

Saint-Maimboeuf et la fontaine

Le lieu aurait été vers 840 le théâtre du martyre de Saint Maimboeuf.  Moine missionnaire irlandais, Maimboeuf arrive dans un village nommé Dampierre (Domnipétra, saint Pierre), il s’y arrête pour prier. Par malheur, à la vue du saint homme, dont les mains portent les gants que la charité lui a donnés, des voleurs de grand chemin qui le croient riche lui tendent une embuscade à la fontaine appelée Calebrunnia où Maimboeuf puise de l’eau avec son écuelle en bois qui paraît briller comme de l’or. Ils le massacrent à coups de fléau et prennent la fuite avec un maigre butin. Les fidèles recueillent le corps du martyr et l’inhume dans la chapelle Saint-Pierre de Dampierre où il avait prié. C’était le 23 janvier de l’an 840. Un grand nombre de miracles se produit dans le lieu où reposait son corps

Rénovation de la fontaine Saint-Maimboeuf

Le projet de rénovation

L’ensemble du site de la fontaine et du pont souffre de divers désordres : les pierres du toit du collecteur doivent être reprises, certaines poutres de la charpente sont à changer, tout comme les tuiles, le pavage est à refaire. Le Pont Saint Maimboeuf est quant à lui à nettoyer. Se pose aussi la question de rétablir le pavage qui existait devant l’un des abreuvoirs, et de remplacer les colonnes en brique, peu esthétiques. Il convient également de réparer les rambardes en fer, et de restaurer les étendoirs à linge en bois, éléments très rares de nos jours. Les premières estimations sont de l’ordre de 150 000 euros

Rénovation de la fontaine Saint-Maimboeuf
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article